IMG_2381A

LE CARREAU DE GIRONDE

Une affaire de famille

La société Storme a vu le jour en 1975 mais il a fallu avant cela chercher le lieu idéal pour l’installation. En 1966, Claude et Thérèse StORME ont trouvé leur bonheur à Gironde-sur-Dropt. L’endroit spacieux convenait parfaitement et la terre était telle qu’il fallait qu’elle soit pour la fabrication du carreau, de la tuile et de la briquette.

IMG_2276

Aujourd’hui, ils ont passé le relai à leur fils Dominique, leur gendre Jean-Marie Pruvost et Damien leur petit-fils mais les méthodes et la qualité du travail n’ont pas changé. Depuis plus de quarante ans, le carreau est toujours fabriqué à la main, avec une terre locale et des moules en bois comme il y a trois siècles.

La société devenue Storme-Pruvost, exporte leurs fabrications mais le marché est surtout local et bordelais.

44

Le saviez-vous ?

Le carreau se fabrique uniquement avec la terre et l’eau.
Au séchage, le carreau se rétracte environ de 10 % par rapport à sa taille initiale.
Les couleurs sont différentes selon la pression du feu.
La production est ralentie en hiver car le séchage est plus long.

IMG_2399

Autrefois, on comptait près d’une trentaine de fabricants, divisés majoritairement en deux parties sur les communes de Morizès pour la tuile et Gironde-sur-Dropt pour le carreau. Cette sectorisation correspondait à la spécificité de la terre, qui convenait plus à l’une ou l’autre des productions.

IMG_7894w

IMG_2384

www.carreauxdegironde-storme-pruvost.com

0 shares
Previous Post

FRAISE & GOURMANDISE

Next Post

MARIE MIGNANO : GRAPHISME, ARCHITECTURE ET PEINTURE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous Contacter


Votre nom :
Votre E-mail:
Votre message :