LE PRINTEMPS DE LA MUSIQUE LYCEENNE

 

Hier, Fontet avait comme des airs de mini-Woodstock. LE PRINTEMPS DE LA MUSIQUE LYCÉENNE a pour sa deuxième édition envahi la salle des fêtes communale, pour cause de mauvais temps. Initialement prévue au stade Lévite de La Réole, les responsables ont préféré assurer le toit sur les têtes et les instruments.

C’est Sophie Elbaz qui est à l’origine de ce festival. Présidente de l’association, c’est vers elle que l’on me dirige pour répondre à mes questions.

Ils sont une dizaine de bénévoles
issus du lycée Jean Renou à La Réole,
à organiser pour la seconde année
LE PRINTEMPS DE LA MUSIQUE LYCÉENNE

Bien qu’autonomes, les élèves peuvent compter sur des professeurs en cas de besoin et sont soutenus par l’IDDAC, la communauté des communes, la mairie, la Rock School Barbey et Scènes croisées.

UNE SÉLECTION RIGOUREUSE

Oui Messieurs Dames. On ne monte pas sur la scène comme ça. D’abord, une annonce est diffusée sur les réseaux sociaux. Les groupes désireux de se produire doivent par la suite auditionner.
C’est ainsi que le cru 2016 a récolté 10 groupes bordelais, 2 originaires de Pau, 1 de Sauveterre de Guyenne et 1 de La Réole.
Les festivités ont commencé à 14h pour finir à …. 2h du matin !
12 heures non-stop, avec de 19h à 23h le tremplin des Scènes croisées (remporté par le groupe SIZ).
Comme toute association, elle fonctionne grâce aux subventions et au mécénat.
Si ça vous chante d’aider des jeunes motivés et plein d’énergie, vous connaissez la musique, n’est-ce-pas ?
https://www.facebook.com/events/1003483266395811/
MJ pour P&M

0 shares
Previous Post

LE RUGBY À XIII POUR LES NULS

Next Post

ART DÉCO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous Contacter


Votre nom :
Votre E-mail:
Votre message :